Accueil

Bibliographie

Etapes du GR 10

Faune

Flore

Gtes & refuges

Lexique

Randonnes

Raquettes

Villages & villes

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13
14 - 15 - 16 -
17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26

 

On l'appelle communment labrit, un nom originaire de la contre gasconne Albret, et plus prcisment du village landais Labrit. Les puristes prfrent le dnommer "berger des Pyrnes". Car on parle aussi de labrit en Vende ou dans le Dauphin pour dsigner des chiens de berger forts diffrents. Dans les Pyrnes, la race, trs ancienne, n'a t reconnue qu'en 1926. Autrefois, cette race tait trs htrogne, chaque valle pyrnenne possdait un type particulier de berger des Pyrnes : le type de Barges, d'Azun... Aujourd'hui avec l'amlioration des communications entre valles, on ne dnombre plus que trois varits : poils longs, poils demi-longs, poils courts (ou face rase).

Le labrit peut, des heures durant, se multiplier autour du troupeau de moutons, ramener avec autorit chaque bte dans le droit chemin. Mme les bliers un tantinets arrogants baissent vite pavillon devant lui, le labrit est capable de matriser seul un troupeau de 800 moutons. Le travail qu'il accomplit avec le plus grand srieux, parat tre la seule activit qui l'intresse vraiment. Il dteste l'oisivet. Le berger des Pyrnes, chien robuste et courageux, semble aussi aussi ignorer les intempries.

Malheureusement, le labrit est galement une vritable boule de nerfs ! Ce qui le rend difficilement contrlable. Et ses trs nombreuses qualits psent dsormais moins que ce dfaut, jug rdhibitoire par nombre de bergers. Ses aboiements sont souvent intempestifs. Sous une allure attendrissante (une peluche mal coiffe) ce chien cache un fort mauvais caractre. Beaucoup de bergers considrent aujourd'hui que le labrit est trop difficile dresser, qu'on a bien du mal canaliser son extraordinaire nergie... et qu'il manque singulirement de souplesse...
 

 

 

Prcdent - suivant